Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

13/11/2015

Dimanche 15 novembre, 1er salon du livre à Saulzet-le-Chaud.

 

affiche salon.jpg

SCAN0001.JPG

 Seize auteurs sont annoncés pour le premier Salon du livre qui se tiendra  à Saulzet-le-Chaud, dimanche 15 novembre.

 Des écrivains Auvergnats, Bourbonnais et Berrichons. 

Retrouvez toutes les informations sur:

https://www.facebook.com/events/1655874378035146

SCAN0002.JPG

 Je vous avais parlé de ce livre dans une précédente note.

 Parmi les portraits de ces incroyables auvergnats, il y avait celui des époux Moutarde, Ginette et André, ramoneurs de leur état à Romagnat.

Je me souviens d'eux, c’était dans les années 70...

Ils intervenaient chez ma grand-mère... 

Je devais avoir 5 - 6 ans et je les trouvais impressionnants, comme leur voiture, une Peugeot 403 break qui me semblait immense...

 403.jpg

 Retrouvez cette histoire en cliquant sur le  pdf :

SCAN0001.PDF

 

Pour terminer cette note, voici le livre qui cette année m'aura particulièrement passionné...

 aurevoir.JPG

 

Prix Goncourt 2013.

RÉSUMÉ

 

Ils ont miraculeusement survécu au carnage de la Grande Guerre, aux horreurs des tranchées. Albert, un employé modeste qui a tout perdu, et Edouard, un artiste flamboyant devenu une « gueule cassée », comprennent vite pourtant que leur pays ne veut plus d’eux. Désarmés, condamnés à l’exclusion, mais refusant de céder au découragement et à l’amertume, les deux hommes que le destin a réunis imaginent alors une escroquerie d’une audace inouïe… Fresque d'une rare cruauté, remarquable par son architecture et sa puissance d'évocation, Au revoir là-haut est le grand roman de l'après-guerre de 14, de l'illusion de l'armistice, de l'État qui glorifie ses disparus et se débarrasse de vivants trop encombrants. Dans l'atmosphère crépusculaire des lendemains qui déchantent, peuplée de misérables pantins et de lâches reçus en héros, Pierre Lemaitre compose avec talent la grande tragédie de cette génération perdue.

Les commentaires sont fermés.